Faire son dentifrice

Pour faire écho au poste sur la salle de bain zéro déchet, voici la recette de mon dentifrice inspiré du blog de la famille zéro déchet.

C’est très économique +++, bien sûr écologique, pas de plastique, pas de fabrication industrielle, pas de conservateur… et on sait ce qu’il y a dedans !

Ingrédients :

  • 3 cuillères à soupe d’argile blanche
  • 1 cuillère à soupe de bicarbonate de soude
  • 1/2 cuillère à soupe de sel
  • 5 gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée

Pas vraiment d’étape pour cette recette, je mets les ingrédients dans un petit pot en verre préalablement bien lavé et puis c’est tout !

Mode d’emploi :

Il suffit d’humidifier sa brosse à dent et de la tremper dans la poudre, le dentifrice se dépose en quantité suffisante sur les poils de la brosse à dent.

Attention à ne pas “mouiller” le dentifrice, il risque de se conserver moins longtemps et de finir par former une pâte pas très agréable. Il se conserve d’ailleurs très bien plusieurs mois, puisque ce sont des ingrédients secs.

Ici la recette est pour un pot qui dure environ 3 mois.

Mon avis :

Bien sûr le dentifrice ne mousse pas. Il faut s’y habituer ! Je l’utilise depuis presque un an et rien à déclarer, personne ne m’a fait de remarque sur mon haleine et je n’ai pas de dépôt de tartre sur mes quenottes !

Attention si vous avez les gencives sensibles, il est possible que ce dentifrice ne vous convienne pas. En effet il peut être un peu agressif pour certaines personnes. Sur internet, j’ai pu voir que le bicarbonate de soude est remplacé par du carbonate de calcium (blanc de meudon) dans ces cas précis, mais je n’ai jamais testé moi même.

On peut enlever le sel de la recette. Il a un effet anti-bactérien, et apporte un goût que j’apprécie, mais n’est pas indispensable.

Enfin, si vous n’aimez pas le goût de menthe, vous pouvez remplacer l’huile essentielle de menthe poivrée par de l’huile essentielle de citron qui est anti bactérienne et qui joue bien son rôle également pour une haleine fraiche !

Pour aller plus loin :

Leave a Reply